Faire pousser du CBD : un guide pour les cultivateurs amateurs en France

Homme faisant pousser du CBD chez soi
Temps de lecture : 4 Minutes

La légalisation du CBD en France a donné une nouvelle perspective aux cultivateurs amateurs qui souhaitent cultiver cette plante aux multiples vertus. Pour vous aider à réussir l’exploitation de votre propre plantation de CBD, voici quelques conseils et astuces.

Comprendre la législation autour du CBD en France

Avant de se lancer dans la culture du CBD, il est essentiel de bien comprendre la législation française en vigueur. La loi autorise la consommation et la vente de produits contenant du CBD, mais ce dernier ne doit pas être confondu avec le THC, autre principe actif présent dans la plante de cannabis. Alors que le THC est interdit en raison de ses effets psychotropes, le CBD est toléré, car il n’en possède pas. Ainsi, pour rester dans la légalité, vous devrez veiller à ne pas dépasser les taux autorisés de THC dans vos cultures (0,2% maximum).

Est-ce que j’ai le droit de faire pousser du CBD chez moi ?

La réponse est oui. Vous avez le droit de faire pousser votre propre chanvre à condition de respecter les législations concernant le CBD en France. Voici les trois principaux.

  • Utiliser des variétés recensées par le ministère de la Santé et autorisées en France
  • Se servir de semences certifiées et fournies par des organismes agréés
  • Respecter la teneur en THC imposée pour les plants de chanvre, fixée à 0,2 % maximum en France.

Quels types de chanvre puis-je faire pousser ?

Pour cultiver du CBD en France, il est important de se familiariser avec les variétés de chanvre autorisées. La législation stipule que le chanvre cultivé doit contenir un faible taux de THC. Voici les variétés de chanvre que la loi française autorise :

  • Le Delta-liosa
  • Le Carmagnola
  • Le Ferimon
  • Le Fibranova

Choisir les bonnes graines et les meilleures conditions de culture

Lot de graines de CBD
  • Variétés de CBD : Pour faire pousser du CBD, privilégiez des variétés spécialement conçues à cet effet. Vous pourrez trouver différentes souches de CBD sur le marché, adaptées à vos besoins et préférences.
  • Conditions climatiques : La plante de CBD aime les climats tempérés ou méditerranéens. Elle résiste bien à la sécheresse mais tolère mal les températures froides. Les mois de mai à octobre sont donc idéaux pour la culture en extérieur.
  • Exposition à la lumière : La qualité et l’intensité de la lumière influent directement sur la production de CBD, il est donc important de veiller à une exposition maximale au soleil ou un éclairage artificiel suffisant si vous cultivez en intérieur.

Sol et substrat :

Le sol dans lequel vous allez planter vos graines de CBD doit être bien drainé, riche en matière organique et légèrement acide (pH entre 6 et 7). Le choix du substrat dépendra également de votre type de culture (extérieur, intérieur ou hydroponique).

Germination des graines et entretien des plantes

  • Germination : Pour obtenir une germination optimale de vos graines de CBD, placez-les pendant 24 heures dans un verre d’eau, puis sur du papier essuie-tout humidifié et à l’abri de la lumière. Comptez environ 48 à 72 heures pour que la graine sorte de dormance et commence à développer ses premières racines.
  • L’arrosage : L’arrosage doit être régulier sans pour autant inonder les racines. Une fois par semaine en hiver et deux à trois fois par semaine en été devrait être suffisant selon les conditions climatiques. En cas de période de sécheresse, augmentez la fréquence des arrosages.
  • La taille : Tailler les plants de CBD permet de favoriser leur croissance et leur développement. Supprimez les branches inutiles ou affaiblies et pensez à pincer l’extrémité des pousses pour stimuler la ramification latérale.

Fertilisation et nutrition des plantes :

Comme pour toutes cultures, il est important d’apporter les nutriments nécessaires au bon développement des plants de CBD. Optez pour un engrais riche en azote (N) pendant la phase végétative et pauvre en phosphore (P) et potassium (K) durant la phase de floraison. Un apport régulier de microéléments (fer, calcium, magnésium, etc.) sera également bénéfique pour la santé de vos plants.

Récolte du CBD : timing et techniques

  • Le moment idéal : Sachez détecter le moment idéal pour procéder à la récolte. Il s’agit généralement de quelques semaines après l’apparition des premiers signes de floraison. Le temps exact varie selon la variété cultivée et les conditions de culture.
  • Coupe et séchage : Utilisez une paire de ciseaux propres pour couper les branches portant des fleurs, puis suspendez-les la tête en bas dans un endroit sombre, sec et ventilé pour le séchage. Compter environ deux semaines avant que les fleurs ne soient prêtes pour la consommation.

Conservation et utilisation du CBD récolté :

Pour conserver au mieux les propriétés de votre CBD, placez les fleurs séchées dans des bocaux hermétiques à l’abri de la lumière et de l’humidité. Les applications du CBD sont nombreuses : tisanes, huiles, crèmes, vaporisation… À vous de choisir comment tirer le meilleur parti de votre récolte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *